• 119. Peter (sans Sloane)

    119. Peter (sans Sloane) Lieu : sur le parcours du golf de Crécy-la-Chapelle

    Durée : un petit quart d'heure

    Particularité : présentation par un copain sur le golf et discussion sympa mais sans grand intérêt journalistique 

    Rencontrer "le" Peter du fameux duo "Peter et Sloane" des années 80 peut représenter un must pour celui qui a eu l'air "Besoin de rien envie de toi" visser dans la tête lors des Tops 50 de légende.

    Jean-Pierre Savelli, est un homme charmant, intéressé par le frémissement d'un appareil photo ou le moindre crissement de papier venu du calepin magique d'un journaliste localier.

    Un brin nombriliste (mais qui ne l'est pas dans ce métier) il a connu la gloire par un seul tube qui a éclipsé une carrière tapie dans l'ombre de cette chanson. Chacun a le droit au respect.

    Peter se raccroche à ce refrain qui a fait chanter sa vie. Une chanson qui touche le coeur des gens est un médicament de confort à conseiller à tous ceux qui sifflent sous la douche. Le tube des deux compères est comme celui du dentifrice, il s'amenuise au fil des lavages de canines quand celles-çi ne sont pas trop aiguisées.

    Cette rencontre avec Peter ou Jean-Pierre, on ne sait plus trop qui est qui, a laissé un petit gôut d'inachevé sans la plantureuse Sloane qui aurait certainement permis de proposer une approche certainement philosophique du métier. Mais ce jour là, sous la pluie tenace et pénétrante on n'avait curieusement besoin de rien, et aucune envie particulière. Juste une envie de toît pour nous abriter de cette ouverture des vannes célestes. Ce qui ne m'a pas empêché de repartir le coeur léger en fredonnant leur chanson. Comme quoi, le bonheur est parfois une chose futile.   Mais utile...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :