• 129. Gilbert Edelstein - directeur du cirque Pinder

    Date : 7 novembre 2012

    Durée de l'entretien : 1 bonne heure

    Lieu : chez lui à Sucy-en-Brie

    Particularité : un partenariat s'est instauré entre le cirque et notre journal et visiblement au fil des années un respect mutuel.

    La stature est solide, la poigne tonique et la moustache impose le respect. C'est à la force du poignet que le big boss s'est forgé une réputation dans le milieu délicat du cirque. Pas facile quand on ne fait pas partie au départ de cette grande famille. Ce marchand de cacahouètes du cirque Bouglionne va gravir tous les échelons pour posséder son propre cirque. Et quel cirque, le plus prestigieux et le plus innovant. 

    Ce caractère bien trempé, possédant la bosse du commerce, a donné sa vie pour que son entreprise de plus de 150 personnes prospère dans une conjoncture délicate. Son fils Frédéric, l'un des plus grand dompteurs au monde a pris le relais, sa jolie fille Sophie travaille elle aussi comme directrice artistique. Gilbert, qui fourmille d'idées, va lancer Pinderland, le futur royaume du cirque. Une piste rêvée mais couteuse  pour cet amoureux du spectacle vivant.

    A la suite d'une longue conversation, qui avite  remplacé une interview classique, Gilbert m'a offert une petite voiturette au couleurs de Pinder, la même que j'avais eu étant enfant. On ne pouvait rêver à un un plus beau cadeau de Noël. On reste toujours un enfant quand on aime le cirque. 

    La phrase : " Entre cirques, on s'aime tous, mais de... loin"


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :