• 19. Maryse Rivière - écrivain

    Accueil

    Date : 28 janvier 2009

    Lieu : dans la salle des mariages de la mairie de Gournay-sur-Marne

    Particularité : une longue interview qui a débouché sur une belle amitié

    Durée  de l'entretien : 1 heure, 2 h , 3 h ? ...  chaque minute supplémentaire est du temps épargné dans la caisse d'épargne de la vie

    Titre : Maryse Rivière, une passion qui coule de source

    L'auteur de "Sous le signe de la souris" avait timidement pris rendez-vous pour la sortie de son livre. Aussi douce que sincère, Maryse a dévoilé pudiquement un pan de sa sensibilité extrême.

    Nous avons juste attendu que la barrière du passage à niveau se lève pour regarder cette amoureuse des lettres passer dans le train de la vie. L'ex-hôtesse de l'air est descendue de son nuage pour mieux reprendre de l'altitude dans l'exercice délicat de l'écriture. "On entend beaucoup de choses dans le silence et je suis très sensible à la vie des choses". Des êtres aussi ...

    Maryse pose son regard bleuté, authentique et rêveur sur le monde qui nous entoure. Une simplicité touchante, une connivence rassurante. Une rencontre "sous le signe ..." du sourire. Son beau sourire à manger la lune, là où les éclaircies repoussent avec douceur la grisaille des choses terre à terre, comme si Noël, Pâques et le premier jour de l'été arrivaient en même temps.

    Le simple bonheur de l'écriture avec cette douce sensation de désirs trop longtemps caressés, arc en ciel d'épidermes pour cet écrivain de l'humain.

    La phrase : " On écrit mieux dans l'humilité, quand on se trouve très bas dans l'estime de soi. Il faut se dépouiller, chercher des racines dans les profondeurs. C'est un travail d'artisan. pas une chose possible quand on est dans l'ego car on reste alors dans le superficiel ..."


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :