• 32. Charles Aznavour - chanteur - comédien

    Accueil

    Date : 19 janvier 95

    Lieu : Théâtre Luxembourg de Meaux, dans sa loge

    Durée : 25 minutes juste avant son entrée en scène

    Particularité : pour la sortie dans le journal du lendemain j'ai écrit une bonne partie de la nuit puis en complétant l'article par un dessin. Deux cafés (chose exceptionnelle) et "j'voyais déjà" ... 

    Titre de l'article : Aznavour, un plaisir jamais démodé

    Pour cette 8e interview, un monstre sacré à aborder juste avant son concert. Son attaché de presse qui passait me voir toutes les 5 minutes m'enlevait à chaque fois du temps avec des prétextes les plus divers. Qu'importe, le plus important était de donner de la consistance aux deux premières questions préparées minutieusement depuis des semaines avec l'appui de l'écoute de tous les disques de l'artiste. Un travail colossal pour un entretien préparé comme il se doit.

    Débarassé du collant garde du corps après l'avoir gentiment mais fermement laissé à la porte de la loge, tout s'est enchaîné à merveille. Charles a "mordu" de suite aux questions et très décontracté s'est épanché sur sa vie. Justesse, profondeur, mot juste et images colorées ... l'entretien a navigué vers des eaux limpides, jusqu'à ma dernière question. Charles, en chemise de ville s'est étonné :"Mais si vous avez d'autres questions, allez-y, on est bien ici". Encore un peu (beaucoup même) intimidité par la personnalité du chanteur, je lui ait dit que c'était bon pour moi et qu'il était temps qu'il se prépare pour monter sur scène. Amusé, un brin hilare, Charles a répondu :" Mais vous savez Pascal que si je suis pas là, personne ne va chanter à ma place, alors allez-y, c'est avec plaisir".

    Sachant déjà le trésor contenu dans mon magnéto de poche, j'ai proposé au chanteur de poser pour une photo avec la Une du journal La Marne. "Mais avec plaisir, si cela passe demain, vous n'allez pas vous coucher très tôt. Vous assistez tout de même au spectacle ?". Amusant en plus ... Ne pas assister à un récital d'Aznavour serait un brin surprenant quand on a travaillé plus de 50 heures sur un entretien. Le plaisir, il est là aussi ...

    En quittant sa loge après quelques phrases échangées sur la vie, son assistant m'attendait, livide et visiblement en colère de cette durée limitée à 10 petites minutes et transformée en entretien beaucoup plus long. "Vous savez, vous avez battu un record juste avant d'entrer sur scène" pestait il. La réponse jouissive ne pouvait que tomber :"Je suis avant tout journaliste de sport et tous les records sont faits pour être battus non ?". C'est amusant, mais il nous a semblé entendre rire Monsieur Aznavour derrière la porte pas encore refermée.

    La phrase : "J'ai été emporté par la vague du succès. Il n'y a pas que le travail et le talent. Il y a aussi la communication avec le public qui se reconnaît et s'apparente à vous. C'est ce que j'appelle le don populaire".  


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :