• 8. Gérard d'Aboville - aventurier

    Accueil

    Date : de mars à octobre 2000

    Lieu : une série de conférences dans le 77 pour le compte du Crédit Agricole de la Brie

    Particularité : une interview sur scène devant 500 personnes avec l'auteur des traversées de l'Atlantique et du Pacifique à la rame

    Titre : Le rameur Pacifique

    Gérard d'Aboville, le rameur solitaire a marqué les esprits par deux exploits hors du commun :"Je n'ai pas vaincu le Pacifique, c'est lui qui m'a laissé passer" concède le modeste navigateur.

    Dans cette série de conférences, le navigateur avait séduit le public en répondant avec bonhomie aux questions. Blagueur, l'homme au bonnet de laine m'avait conseillé de venir sur scène avec costume et cravate. Lui était venu en pull marin. Lors de la deuxième séance il m'avait dit qu'il viendrait en décontracté mais avait mis le blazer. Bref, on était à chaque fois à l'opposé sur la question vestimentaire. L'aventurier a réussi à me mener en bateau deux fois. Après, chacun s'est habillé à sa convenence. Gérard s'en amusait mais l'important était d'être raccord dans ce spectacle de 2 heures où nous avions trouvé un ton et peut-être même un thon pour cette pêche miraculeuse.

    La phrase : "Le risque est pour moi le sel de l'existence. Il accompagne et flatte mon penchant pour les solutions audacieuses, le panache, l'acte héroïque et gratuit"


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vincent Kropf
    Dimanche 26 Décembre 2010 à 21:06

    déjà 48 visites en une journée, bravo. je me dis que mon ami Pascal a de la chance d'avoir rencontré toutes ces personnes, chacune de ces rencontres étant une leçon... je suis d'autant plus sensible à Gérard d'Aboville en tant que rameur et il a été longtemps été pour moi l'incarntation de l'aventure et du courage. Affronter seul l'océan... d'autres ont suivi, notamment  la meldoise Maud FONTENOY bien sûr... merci donc à pascal de nous éclairer encore plus sur ces personnages.


    Vincent Kropf    

    2
    PP
    Mardi 11 Janvier 2011 à 19:30

    Merci Vincent, c'est sympa. Sois patient car Maud Fontenoy arrivera elle aussi à bon port. Je vais la soigner ... Une sacrée bonne femme !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :